Le boulet ottoman

00:00 / 01:04

As-tu levé les yeux pour découvrir le prochain lieu ?

En 1543, la coalition des armées françaises et ottomanes, menées par François Ier et Soliman le Magnifique, attaque la ville de Nice lors de la 9ème guerre d’Italie. Les ottomans prennent la ville, mais le château situé sur la colline résiste à l’envahisseur.

De grosses batailles ont éclaté entre les deux armées, laissant des traces sur la ville de Nice. De ces combats, ce boulet de canon en est un vestige.

C’est lors de ces événements que l’héroïne niçoise, Catherine Ségurane, s’est distinguée comme symbole de résistance, de bravoure et de patriotisme. Simple lavandière, elle s’est opposée à l’invasion ottomane sur la tour du Château, attaquant et repoussant les soldats qui venaient planter le drapeau ennemi.

Deux plaques explicatives sont présentes à côté du boulet en langue française, et en langue nissarte. Cette langue, parlée par seulement 1000 personnes environ, est encore très importante dans la culture niçoise.

Assistance​

Nous contacter : 06 58 92 93 31